2/08/2016 07:00:00 PM

Brigitte Franc
Artiste Peintre
artiste du 16e

Oeuvres présentées ci-dessus :
Rencontre, Acrylique 60x90, 2021
L’écho du passé, mine de plomb et graphite, sur châssis, 97x127, 2014
Bengale sur le toit, taille d’épargne, 2019
Chez Ricardo, huile sur papier, 50X60, 2016
Souffle, huile sur toile, 110x95, 2019
Une histoire, acrylique sur toile cartonnée, 2020
Crédits photos : ©Brigitte Franc



Entre les marées et la lande Bretonne dans les années 1990, puis un apprentissage progressif au travers de rencontres avec les autres, les ateliers, les techniques un finalement long parcours : l’atelier Elzevir (Florence Pénicaud) dans les années 2000, les ABA de la ville de Paris (classe de dessin de Joel Trolliet) et L’ADAC (classe de portrait de Michel Lasserre) puis le temps de la gravure, chez Christin Mellin et Raul Velasco 2011(Paris), à l’ADAC 2012, avec Nicholas Sochos, enfin depuis 2014 la gravure sur bois à l’espace Landowski avec Dominique Duchesne, puis les ateliers du Caroussel chez Pascal Teffo, enfin le bois perdu avec Violaine Fayolle à Lorient. La découverte de l’aquarelle s’est faite avec Mattei Popovici, la notion de composition est devenue manifeste avec les natures mortes à l’huile chez Agnès Guebriant. L’approche de l’huile s’est concrétisée chez Remzi de l’école des peintres turcs de Montparnasse, l’importance de la lumière les nuits d’été à Saint Jean du Doigt dans l’atelier de Ricardo Cavallo. La qualité de l’éclairage et de la « mise en scène » des modèles était telle que « où est la lumiére ?» devenait enfin simple dans ces conditions.  Maintenant, après tant d’années c’est avec Florence Rémÿ que la pratique de l’huile me semble enfin accessible.

Tout ça pourquoi ? 
Pour exprimer le ressenti et tenter de transcrire les atmosphères qu’il s’agisse d’objets, de visages, corps, lieux. Ce parcours me semble ressembler à un puzzle dont les morceaux en vrac ont l’air bien désordonnés. Maintenant avec le recul ce puzzle se met en place et curieusement me permet peut-être enfin : de libérer le geste, de comprendre cette fondamentale importance de la lumière et des valeurs, de la mise en page et de la composition. C’est en tous cas bien difficile.

Dernières expositions
Salon Peinture et Sculpture, Maison de la Culture, Gouvieux, 2020
Salon du dessin et de la peinture à L’eau, Art Capital, Grand Palais, Paris 2019
Salon d’été, espace André Jacques, Carantec 2019
Souffles" Maison Saint François de Sales, Boulogne Billancourt , 2019
Salon du dessin et de la peinture à L’eau, Art Capital, Grand Palais, París 2018
Fourni par Blogger.